Laurence Parent remporte le prix Tanis Doe!

Nous sommes très fiers d’annoncer que Laurence Parent s’est mérité le prix Tanis Doe  de l’Association canadienne des études sur l’incapacité. Ce prix est remis à « une personne qui ose « parler de l’indicible », tout en faisant avancer les études sur l’incapacité et la culture, et qui a contribué, par sa recherche, son enseignement ou son activisme, à améliorer la vie des Canadiennes et des Canadiens en situation de handicap. »

Pour en savoir plus sur le prix et lire l’histoire de Laurence, cliquez ici.

Pour lire une entrevue avec Laurence en lien avec le prix où elle parle de ses travaux avec Québec accessible, cliquez ici (en anglais).

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Me Melanie Benard et Marie-Eve Veilleux à l’émission Ça vaut le détour

Me Melanie Benard et Marie-Eve Veilleux de Québec accessible ont été reçues par l’émission Ça vaut le détour animée par Maxime D.-Pomerleau et diffusée sur les ondes de Canal M. Elles ont parlé des faiblesses de la loi québécoise pour les personnes handicapées et des démarches de Québec accessible pour revendiquer une loi plus coercitive.

Cliquez ici pour entendre l’entrevue.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Entrevue avec Laurence Parent dans la Gazette

La semaine dernière, la Caisse de dépôt et de placement du Québec a annoncé la mise en chantier d’un système léger sur rail dans la région de Montréal. Selon la Caisse, ce nouveau système de transport respectera les principes d’accessibilité. Pouvons-nous en être certains?

Dans cet article de la Gazette, Laurence Parent explique qu’en l’absence d’une loi provinciale sur l’accessibilité, le risque de créer un système de transport inaccessible demeure réel. C’est ce qui s’est passé avec le Train de l’Est, inauguré en 2014 avec seulement trois stations accessibles sur 13*.

« Parent, dont le groupe milite pour que la province adopte une loi qui forcerait tous les transports en commun à devenir accessibles, se dit sceptique, car plusieurs promesses en lien avec l’accessibilité universelle n’ont pas été tenue par le passé. La nouvelle ligne Mascouche devait être complètement accessible, mais l’Agence métropolitaine de transport  a finalement rompu son engagement en disant que les coûts de mise en accessibilité des stations Mont-Royal et Canora étaient trop élevés. »

* À partir du 1er mai 2016, 11 stations sur 13 seront accessibles.

Cliquez ici pour lire l’article au complet (en anglais).

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page