Nouvelles exigences d’accessibilité à l’intérieur des logements

Image d'un logement
Logements

Le gouvernement du Québec vient d’adopter un règlement exigeant une accessibilité minimale à l’intérieur de certains nouveaux logements. Les exigences sont applicables aux nouveaux logements situés à l’étage d’entrée ou desservis par un ascenseur dans des bâtiments de plus de 2 étages et de plus de 8 unités, sauf exception.

Les concepteurs auront le choix entre deux niveaux d’accessibilité :

  • L’accessibilité minimale

Ces logements permettront aux personnes à mobilité réduite d’accéder à quelques pièces (le salon, la salle à manger et la toilette) et d’y circuler aisément.

  • L’adaptabilité

Ces normes sont plus contraignantes. Les logements adaptables permettront aux personnes à mobilité réduite d’accéder à plusieurs pièces (le salon, la salle à manger, la toilette, la cuisine, au moins une chambre et le balcon, le cas échéant) et d’y circuler aisément.

Ces logements seront plus faciles à adapter ultérieurement aux besoins des personnes handicapées, car ils prévoient les surfaces et les installations nécessaires, par exemple la plomberie ajustable en hauteur.

La différence de coût entre ces deux normes d’accessibilité est minime, soit environ 300 $ par logement.

Le nouveau règlement entrera en vigueur le 1er septembre 2018, mais il ne sera pas appliqué avant septembre 2020.  Continuer la lecture de Nouvelles exigences d’accessibilité à l’intérieur des logements 

Melanie Benard parle de l’interdiction des pailles en plastique à la radio CBC

Melanie Benard, co-fondatrice de Québec accessible, a donné une entrevue à l’émission Daybreak sur les ondes de la radio CBC ce matin. Elle a expliqué comment l’élimination des pailles en plastique des restaurants et festivals pourrait nuire aux personnes handicapées.

Cliquez ici pour écouter l’entrevue (en anglais).

Pailles en plastique

Pailles en plastique

Des nouveaux outils pour vous aider à comprendre la loi québécoise

Saviez-vous que le Québec a été l’une des premières provinces du Canada à adopter une loi visant l’inclusion des personnes handicapées? En 1978, il a adopté la Loi assurant l’exercice des droits des personnes handicapées. Cette loi a été modifiée en 2004.

La loi québécoise manque du mordant. Contrairement aux lois d’autres provinces et pays, elle s’applique seulement au secteur public (ministères, organismes gouvernementaux et municipalités). Elle ne fixe aucun objectif clair et ne prévoit aucune pénalité si ses dispositions ne sont pas respectées. C’est la raison pour laquelle Québec accessible revendique une nouvelle loi provinciale plus coercitive pour promouvoir l’accessibilité et l’inclusion des personnes handicapées.

Nous avons développé de nouveaux outils pour vous aider à comprendre le contenu et les lacunes de la loi québécoise. Cliquez ici pour en apprendre davantage sur la loi, les résultats limités obtenus à ce jour ainsi que nos recommandations pour améliorer la loi.

Nous vous invitons à partager ces outils dans vos réseaux. Des ressources sur les lois sur l’accessibilité d’autres provinces seront bientôt offertes sur notre site web.

Restez à l’écoute pour en savoir plus sur notre campagne à venir en vue des élections provinciales cet automne.

Manitoba : les normes pour le service à la clientèle prendront effet cet automne

Les premières normes en vertu de la Loi sur l’accessibilité pour les Manitobains, les normes pour le service à la clientèle, prendront effet pour le secteur privé cet automne. Ces normes prévoient des mesures, des politiques et des pratiques pour éliminer et prévenir les obstacles dans le service à la clientèle.

Pour en apprendre plus sur ces normes, cliquez ici.

Pour lire un article (en anglais) à ce sujet, cliquez ici.

Nouveau projet de loi fédérale sur l’accessibilité : où sont les médias francophones?

Le 20 juin dernier, le gouvernement fédéral a déposé le projet de loi C-81, la Loi canadienne sur l’accessibilité. Ce projet de loi était attendu depuis des décennies par la communauté des personnes handicapées à travers le Canada. Il a comme objectif d’éliminer et de prévenir les obstacles à l’accessibilité dans les domaines relevant de la compétence du gouvernement fédéral (par exemple, l’emploi, l’environnement physique et les technologies de l’information).

Si ce projet de loi est adopté, il contribuera à assurer l’inclusion et la pleine participation sociale des plus de 600 000 Québécois et Québécoises handicapé·e·s.

Québec accessible dénonce ces « oublis » à répétition de la part des médias francophones. Comme les autres citoyen·ne·s, les personnes handicapées méritent que leur vécu soit pris en compte et que leurs témoignages soient entendus. Comment assurer le respect de nos droits et libertés et avoir un regard critique sur les enjeux nous concernant s’ils sont ignorés par les médias qui nous informent?

Nous invitons les médias francophones à considérer les enjeux du handicap comme des enjeux sociaux à part entière. Unissons nos voix et prenons la place qui nous revient dans la société québécoise. Nous vous remercions de faire circuler ce message dans vos réseaux.