Archives du mot-clé ONU

Journée internationale des personnes handicapées : Canada 1, Québec 0

Le 1er décembre dernier, le gouvernement du Canada a annoncé qu’il amorcerait les procédures pour l’adhésion du Canada au Protocole facultatif de la Convention relative aux droits des personnes handicapées (CRDPH) des Nations Unies. Il était temps! Quatre-vingt-douze pays ont déjà ratifié le Protocole.

Le Canada avait déjà ratifié la Convention en 2010. Toutefois, sa portée était limitée puisque le pays n’avait pas ratifié le Protocole. Essentiellement, l’adhésion à ce protocole permettra éventuellement aux organismes et aux citoyen.nes canadien.nes de porter plainte à l’ONU si leurs droits garantis dans la Convention ne sont pas respectés. Le Canada, les provinces et les territoires auront donc un nouvel incitatif pour créer une société accessible et inclusive!

Dans une vidéo soulignant la Journée internationale des personnes handicapées, la ministre des Sports et des Personnes handicapées, Carla Qualtrough, rappelle que « les personnes handicapées sont encore confrontées à des obstacles lorsqu’elles souhaitent participer pleinement à la société, et ce, au Canada et dans le monde entier ». La ministre, elle-même handicapée, invite la population à « célébrer les Canadien.nes handicapé.es et à accueillir une culture d’accessibilité et d’inclusion. »

Pendant ce temps au Québec, la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, Lucie Charlebois, explique que la Journée internationale sert à « sensibiliser la population sur la réalité des personnes handicapées et à lui faire prendre conscience de l’importance de les aider à participer davantage à la vie de leur milieu. » Elle soutient que le gouvernement du Québec travaille à l’inclusion des personnes handicapées par le biais de « nombreuses initiatives porteuses, notamment par l’entremise du premier Forum québécois sur le trouble du spectre de l’autisme, qui a eu lieu en février dernier, de la création d’un soutien accordé aux familles d’enfants ayant des incapacités importantes nécessitant des soins exceptionnels ainsi que d’un récent investissement dans les soins à domicile de longue durée». La ministre conclut en affirmant « nous sommes donc très fiers des efforts collectifs déployés dans ce domaine afin d’inclure davantage les personnes handicapées dans la société. »

Québec accessible ne peut que constater, une fois de plus, que le gouvernement du Québec choisit de ne pas reconnaître l’ampleur des obstacles et de la discrimination vécue par les personnes handicapées au Québec. Les initiatives mentionnées par la ministre, bien que pertinentes, ne touchent qu’une partie des personnes handicapées.

La création d’un soutien accordé aux « familles d’enfants ayant des incapacités importantes nécessitant des soins exceptionnels » ne couvrent qu’un nombre limité de familles. La majorité des familles ayant un enfant handicapé n’y ont pas droit.

De plus, la ministre souligne un « récent investissement dans les soins à domicile de longue durée. »  Dans la communauté des personnes handicapées, nous ne parlons pas de « soins à domicile de longue durée », mais plutôt de « soutien à domicile. » C’est différent! Et souvenons-nous que ces services de soutien ont été coupés de façon dramatique au cours des dernières années. Le réinvestissement dont parle la ministre risque d’avoir très peu d’impacts dans la vie des personnes handicapées.

Bref, en cette Journée internationale des personnes handicapées, le gouvernement du Québec a choisit de se vanter de quelques initiatives à portée limitée, plutôt que de reconnaître l’ampleur des enjeux auxquels sont confrontés les Québécois.es handicapé.es. Le gouvernement fédéral n’hésite pourtant pas à admettre que des obstacles existent et qu’il faut y remédier en adoptant des mesures contraignantes. Pourquoi le gouvernement du Québec hésite-t-il à faire de même?

Québec accessible est plus convaincu que jamais que le Québec doit procéder à des changements de fond pour lutter contre la discrimination fondée sur le handicap. Un de ces changements est d’adopter une nouvelle loi pour les droits des personnes handicapées. Force est de constater que la loi sur l’exercice des droits des personnes handicapées actuellement en vigueur au Québec ne fonctionne pas puisqu’elle ne contient pas de mécanismes de contraintes et laisse place à des interprétations très élastiques de nos droits.

En cette Journée internationale des personnes handicapées, Québec accessible souhaite que le vent de changement qui souffle sur Ottawa traverse la frontière et atteigne bientôt le Québec!

Bonne journée internationale à toutes et à tous!

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page